Au sujet du protocole prophétique

  • Le blâme au sujet du prophétique repose principalement sur un manque d’intégrité et un refus de se soumettre aux autorités spirituelles de la part de ceux qui exerçaient le don dans le passé et encore aujourd’hui.
  • Il faut comprendre qu’un Pasteur a la responsabilité de protéger les hommes et les femmes que le Seigneur a placés sous sa charge.
  • Quand Paul a commencé son enseignement concernant les dons spirituels dans 1 Corinthiens 12.1, il a mentionné que « pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, mes frères, que vous soyez ignorants » et il a terminé cet enseignement dans 1 Corinthiens 14.40 par « Mais que tout se fasse avec bienséance et avec ordre. » Ce sont deux versets clés pour comprendre comment le prophétique doit s’exercer dans l’église.
  • Il est nécessaire de recevoir un bon enseignement solide qui permet de bien comprendre l’utilité et la fonction du don prophétique dans l’église et que tout doit être fait avec bienséance et dans l’ordre.
  • Nous avons besoin de comprendre qu’il y a une différence entre  le don prophétique et le ministère du Prophète. Il y a une différence par rapport à la sphère de responsabilité et d’autorité. Tous ceux qui prophétisent ne sont pas des prophètes, mais tous les prophètes prophétisent.
  • Le ministère du prophète va s’exercer avec beaucoup plus de puissance et d’autorité en parole et en action. De plus, le prophète va être reconnu comme un leader et va jouer un rôle de leader d’une manière ou d’une autre.
  • Le Prophète va élever les autres dans leur dons, en les entraînant et par l’impartition. Un prophète va souvent diriger ou faire partie d’une compagnie de Prophètes et sera reconnu comme tel. Un Prophète peut imposer les mains sur un autre prophète et transmettre l’onction et être un mentor pour ce dernier comme Élie et Élysée.
  • Un Prophète peut prophétiser une direction à un individu et à l’église, et occasionnellement apporter une correction dans l’amour.
  • On peut noter dans Actes 13 que les Prophètes, dirigés par le Saint-Esprit, imposent les mains, oignent et envoient ceux qui étaient appelés dans leur ministère, comme ce fut le cas pour Barnabas et Saul.
  • Une personne, qui marche dans le don de prophétie et non le ministère de Prophète, doit adhérer au modèle du Nouveau-Testament selon ce qui est enseigné en 1 Corinthiens 14.3 : « Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. »
  • Que l’on soit Prophète ou une personne qui exerce le don de prophétie, lorsque nous allons dans une église, un ministère ou une conférence chrétienne, il faut que nous comprenions que Dieu a placé une personne en autorité dans cet endroit et dans bien des cas, cette personne s’appelle le Pasteur. Si je veux exercer le don prophétique, je me dois de le faire en respectant l’autorité spirituelle que Dieu a placée dans cette maison.
  • Si je suis dans une autre église et que je sens que Dieu va m’utiliser dans mon don, je me dois de me faire connaître par le Pasteur et lui demander si dans cette église il y a une ouverture au prophétique. Je ne dois pour aucune considération exercer mon ministère sans la permission de la personne qui est en charge. S’il accepte que je donne des paroles, je dois m’informer du meilleur moment pour le faire dans leur congrégation.
  • Essayez de vous imaginer un instant qu’une personne parfaitement inconnue se lève soudainement durant la célébration et commence à livrer un message de la part de Dieu qui peut être décourageant. Comment vous sentiriez-vous en tant que Pasteur ?
  • Il y a une grande bénédiction dans l’unité et souvent les personnes utilisent leurs dons d’une manière désordonnée, au mauvais moment et provoquent beaucoup plus de confusion qu’autre chose. Si nous voulons ramener le prophétique dans nos églises, il va falloir que nous nous respections dans nos appels respectifs. Le Prophète respectant l’autorité du Pasteur et le Pasteur reconnaissant la valeur du ministère du Prophète et du don prophétique.
  • En conclusion, Dr. Russ a vécu plusieurs expériences personnellement lors desquelles il a soumis une parole à l’autorité qui était en place dans l’église où il se trouvait et on lui a refusé de délivrer la parole qu’il avait reçue du Seigneur. Ce sont là les opportunités que nous avons, quand cela arrive, pour voir la maturité et le caractère d’un individu, pas celle du Pasteur, mais de la voix prophétique, de la personne prophétique.
  • Lorsque vous avez un message et que vous le soumettez au Pasteur et qu’il ne vous permet pas de le livrer, ne vous fâchez pas et n’allez pas vous rasseoir en manifestant votre humeur, en critiquant et en vous plaignant à quelqu’un d’autre. Considérez que lorsque vous êtes allé présenter votre message pour le transmettre, vous avez fait votre travail pour Dieu.
  • Dieu est plus intéressé au développement des fruits de l’Esprit dans notre vie qu’il est intéressé aux dons de l’Esprit. Les dons de l’Esprit sont importants, mais exercés par quelqu’un qui ne porte pas les fruits de l’Esprit est dommageable pour tout le monde.